Partager cet article

LA SANTÉ AU TRAVAIL DES SÉNIORS

« Le vieillissement est un processus graduel et irréversible de modification des structures et des fonctions de l’organisme, résultant du passage du temps ».

OMS : organisation mondiale de la santé

 

Des préjugés fréquents entravent le recrutement ou le maintien dans l'emploi des séniors dans le monde du travail.

L'entreprise se passe alors de la richesse que représentent ces profils aux nombreux atouts à cause d'idées préconçues : manque de dynamisme, manque de flexibilité, difficulté à s'adapter, résistance au changement...

Stop aux idées reçues

Le vieillissement impacte notre organisme sur différents points mais les capacités fonctionnelles évoluent très modérément.

A 60 ans, un salarié en bonne santé dispose de toutes ses capacités fonctionnelles pour effectuer son travail. Seule sa capacité de récupération peut être diminuée.

De plus, le déclin fonctionnel est compensé par l’acquisition de nouvelles compétences :

  • la capacité respiratoire diminue avec l’âge mais en revanche, l’endurance augmente (pour un effort pas trop intense)
  • agir peut solliciter plus de temps mais en parallèle, des capacités de synthèse, d’anticipation et d’organisation se développent  et les capacités d’apprentissage sont bien conservées (si régulièrement utilisées)

L'emploi de séniors peut donc représenter un véritable atout pour l'entreprise.

 

Les données démographiques

L’espérance de vie des Français se classe parmi les meilleures d'Europe. En 2010 :

  • 85 ans pour les femmes
  • 78 ans pour les hommes

En revanche, le processus du veillissement reste inchangé. Il débute dès l'âge adulte et peut être visible à partir de 40 ans. Des limitations apparaissent alors dans la vie quotidienne, le travail, les déplacements... On parle d'usure.

Cette usure est due à des facteurs génétiques, mais également à des facteurs environnementaux :

  • Conditions de travail : parcours professionnel, expositions et contraintes physiques, accidents, horaires atypiques, ressenti...
  • Mode de vie : alcool, tabac, alimentation et obésité, défaut de soins ou de prévention en santé...

La société actuelle demande à la population de travailler plus longtemps, et notamment au-delà de 60 ans. Il est donc primordial d’atteindre cet âge en bonne santé.

 

Agir en amont

 

Il est nécessaire d’identifier et de supprimer les situations critiques pour un sénior (situations qui mobilisent exagérément ses réserves). Cela ne signifie pas basculer les tâches les plus pénibles aux salariés les plus jeunes. Car cela constitue un risque important d’usure prématurée chez ces personnels.

Il est impératif de mener une réflexion bien avant que l’âge sénior soit atteint. L’amélioration des conditions de travail reste le principal levier.

Il s’agit de mener une véritable politique préventive, mise en place en amont dans l'entreprise, afin de préserver la santé physique et mentale des salariés.

Elle peut s’articuler autour d'un accord ou d'un plan d’action de prévention de la pénibilité de l’entreprise : adaptation ou aménagement des postes de travail, des horaires, aménagement des fins de carrière…

Quelques pistes de prévention :

  • alléger le travail physique
  • optimiser l’organisation
  • adapter l’environnement de travail
  • développer les compétences

Votre service de santé au travail est le partenaire de vos démarches préventives. Il vous aidera à prendre en compte les priorités de chacun. Pour vous aider à aménager vos postes de travail, avoir des conseils sur les conditions de travail…  contactez votre médecin du travail et son équipe pluridisciplinaire.

 

Pour plus d’info :
Site de l'INRS : Prévenir les risques liés au vieillissement au travail
Brochure INRS : Bien vieillir au travail