Partager cet article

ECRAN SANS MAUX

S'il ne détériore pas la vue, le travail sur écran est source de fatigue. Pratiqué intensivement, il a un impact sur l'état de santé de l'opérateur qui ne doit pas être négligé.

 

 Les troubles identifiés

 

 Fatigue visuelle

  • Yeux : picotements, rougeurs, syndrôme de l'oeil sec...
  • Acuité visuelle : vision floue...

   Fatigue posturale

  • Douleurs : cervicales, dorsales, lombaires, épaules, poignets...
  • Troubles musculo-squelettiques : fourmillements, crampes, contractures, tendinites...

   Stress

  • Système nerveux : irritabilité, maux de tête...
  • Sommeil : fatigue, difficultés d'endormissement...

 

Prévenir l'impact du travail sur écran

L'apparition de ces troubles est très souvent liée à un mauvais aménagement du poste de travail. Ils sont de véritables signaux d'alerte qui doivent mener à une réflexion pour l'organisation du travail, l'affichage à l’écran et l'implantation du poste.
 

 

Quelques mesures pratiques de prévention

  • S’asseoir au fond du siège, dos appuyé, pieds à plat au sol ou sur un repose-pieds
  • Poser les avant-bras sur le bureau, mains dans l’alignement sans « casser » le poignet
  • Garder un espace d’au moins 10 cm entre le bord du clavier et le bord du bureau et positionner la souris le plus près possible du clavier
  • Régler l’intensité et le contraste de votre écran
  • Prévoir pour les portables, si nécessaire, réhausseur et clavier supplémentaire
  • Veiller à l'ergonomie des outils informatiques et des logiciels

 

En cas de troubles

Même s'ils sont réversibles, les troubles liés au travail sur écran sont très handicapants. Quand ils sont présents, il est important de les restreindre.

Pour les limiter, voici quelques gestes simples :

  • Faire des pauses, se lever, bouger
  • S'étirer régulièrement
  • Alterner autant que possible les tâches

Etre accompagner pour la prévention

Votre service de santé au travail peut vous accompagner pour étudier les postes de travail et émettre des propositions d'aménagement.
N’hésitez pas à contacter votre médecin du travail et son équipe pluridisciplinaire.

 

Pour plus de renseignements :

Site de l'INRS : Travail sur écran